La sombre histoire de la chasse au graou

Aller en bas

La sombre histoire de la chasse au graou

Message par Invité le Jeu 9 Juin - 13:52

Un jour ,au coin du feu de camp , assis a boire une corne d hydromel Jorak se trouve tout a coup enveloppé d une etrange fumée noire qui semble se mouvoir autours de lui et lui créer une cape d ombre. C est alors qu il s exprime d une voix profonde et un peu glaçante :
" Parmis les vieux Mainorat qui ont connu l apogée de la fraterie d'obsidienne et de sa domination temporaire sur le camp barbare , il circule de sombres histoires , des histoires de magie du sang , des histoires de trahison , ainsi que des histoires de gloire et de chasse terrible .
Je vais vous compter l histoire de la chasse au Graous , qui mit a l'epreuve les nerfs de vos compagnons Caracol , Averoes et feu Skalk
... autrefois au centre de la plaine se dressait fièrement un petit village , ce dernier s etait créer sous l impulsion de son chef ,blanc Merle . Une malediction frappa bientôt le village , faisant pourrir les cultures , les villageois tombèrent malade un a un et de terrifiants Loup Garou attaquaient le village chaque nuits

Les villageois demandèrent ainsi de l aide et nombreux furent ceux qui répondirent a l'appel car la recompense etait grandiose , il s agissait ni plus ni moins de la suzerainneté du fief sur lequel se trouvait le village .
Apres maintes recherches un remede fut trouvé au mal des villageois , il fallait des fleurs , de simples fleurs pour concoter une potion de guerrison . Mais ces fleurs , ne poussaient de façon tres éphémères et sous certaines conditions .
Elles n apparessaient en effet qu a la nuit tombée et uniquement a proximité de la tanniere des loups .

Cette information en leur possession les dirigeant de la fraterie missionnerent le groupe des braises ( un groupe d elite de quatres hommes n en repondant qu aux dirigeant de la fraterie sur leurs actions) d aller cueillir ses fleurs en toute discression .

Ainsi a la nuit tombée le groupe se prepara , s allégeant de toute armure et de tout materiel superflue et partis en chasse .
Ils traversèrent toute la plaine en rampant , se faufilant devant les murs du fort mulkesh endormi .
Ils eurent un instant d hesitation . Devaient ils egorger les gardes et se rendre maitre du fort a la faveur de la surprise ?

Ils n en firent rien car une mission leur avait ete confier . Alors... aussi silencieusement que des loups ils continuèrent leur periple , rampant dans le noir et l herbe mouillée, a peine eclairés par la lueur de la lune il parvinrent jusqu au cimetiere , ou se dresse a present la cité libre de Vandavel

C est alors qu ils se trouvèrent nez a nez avec une creature sortie tout droit d un cauchemard , des crocs longs comme des dagues , une musculature puissante et toute couverte de Poil .
Il s agissait d un graou mais non pas un des graou sauvage que nous chassions , celui ci leur parla , les suppliant de ne pas l attaquer , il leur confia qu il fallait surveiller la ou les graou sauvages apparaissaient car c est a cet endroit qu ils urinaient et de leur urine naissaient les plantes . puis il s enfuit sans demander sopn reste .
C est alors que des hurlements a vous glacer le sang éclatèrent dans la nuit et non pas un ni deux mais bien quatres betes féroces emmergerents des bois et filèrent a l opposé de nos amis . ces derniers s élancèrent a la poursuite des betes mais la clameur d un feroce combat les fis stopper net , alors qu ils pensaient etre seul des dizaines de lampions s illuminèrent dans la plaine et des combattants de chaque nations donnèrent la charge contre les graous . ces betes se battirent vaillament mettant au sol de nombreux guerriers et mages , mais le poid du nombre fit son œuvre et les graous tombèrent et furent depesser .

Grace a sa presence d esprit Averoes ramasse des plantes , mais malheureusement un groupe de guerrier s en apperçu et voulu le ranconner , se dernier fut contraint de fuir vers le campement perdant une partie de son précieux chargement tandis que le reste du groupe rejoignait le camp bredouille .

Ainsi la moral de cette histoire mes amis est que : bien que vous pensiez etre parfaitement organisés et informes , sachez que quelqu un, ailleur ,possede lui aussi l'information que vous avez , et que toute votre organisation ne survit pas forcement au plan de l ennemi .
Et si jamais les héros de cette histoire n avaient pas ete aider par l importante troupe de guerrier des autres camps , ils seraient tombés sous les coup rageur des loups dechainés .




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum